Shampoing ou pas ? Les experts vous donnent leurs raisons

Shampoing ou pas ? Les experts vous donnent leurs raisons


Le shampoing est une tendance de plus en plus populaire chez de nombreuses personnes, tout comme l’espacement des lavages de cheveux ; ce qui nous amène à nous demander si ces courants ont vraiment un fondement. Nous vous proposons ici l’avis de quelques experts qui pourraient vous aider à clarifier vos doutes à ce sujet.

La tendance “pas de caca” est un mouvement qui amène ses adeptes à éliminer définitivement et radicalement l’utilisation du shampoing dans leur routine d’hygiène personnelle ; pour cela ils n’utilisent que de l’eau ou certains éléments connus, comme le vinaigre et le bicarbonate. Cette tendance vise à empêcher les gens d’entrer en contact avec les produits chimiques contenus dans la formule des shampoings commerciaux, puisque selon leurs défenseurs, l’incidence des maladies des cheveux est aujourd’hui causée par les sulfates.

Les sulfates sont les agents de nettoyage qui font partie des shampoings classiques et qui peuvent déshydrater ou générer des irritations chez les peaux sensibles, car ils ne se contentent pas de nettoyer le cuir chevelu et les cheveux de la saleté, mais ils éliminent également les huiles naturelles qui font face à la contamination et à tout agent extérieur.

Cependant, il existe une grande controverse entre les partisans et les détracteurs de cette tendance. D’une part, nous avons ceux qui approuvent l’utilisation du shampoing et qui affirment qu’il n’y a pas de contre-indication à son utilisation et, d’autre part, il y a ceux qui rejettent totalement son utilisation, comme l’Australienne Virginia Tapp qui est allée jusqu’à l’extrême en ne se lavant pas les cheveux pendant des mois, afin que les produits chimiques présents dans le shampoing n’endommagent pas ses cheveux.

Il sait si le courant “No poo” a un fondement ou non

Maria Castan est une experte scientifique mondiale de Wella et, de son point de vue technique, elle explique que laver ses cheveux sans shampoing est similaire au lavage d’un pull sale et taché sans utiliser de détergent. Si certains pensent que sans shampooing, les cheveux sont plus brillants, ne se détériorent pas et se salissent moins, la vérité est que, tout comme un pull que l’on lave uniquement à l’eau, sa tache et sa saleté restent ; il en va de même pour les cheveux.

Lorsque nous nous lavons les cheveux sans ajouter de shampooing, ils ne seront pas propres, car en raison de la pollution, du rythme de vie et de la saleté, l’utilisation de l’eau seule ne suffit pas pour une bonne hygiène ; des ingrédients sont nécessaires pour éliminer l’excès de sébum et la saleté qui s’accumule dans les cheveux.

Cet expert explique également que, tout comme nous nous lavons les mains au savon pour les garder propres, nos cheveux le font aussi ; pour les garder propres, nous devons les shampooigner, mais de la manière la plus appropriée. En ce sens, elle recommande l’utilisation d’un produit doux qui respecte le pH du cuir chevelu et conseille également d’utiliser un après-shampooing ou un masque qui adoucit la cuticule et qui contribue à la nutrition de la fibre capillaire.

Le co-lavage est-il une alternative idéale au shampoing ?

Le co-lavage désigne l’utilisation d’un après-shampoing comme seul produit pour le lavage des cheveux. C’est une pratique qui fait sensation parmi les personnes qui se lavent les cheveux quotidiennement ; ses adeptes sont surtout ceux qui ont les cheveux ondulés, bouclés ou secs ; de même, les personnes qui utilisent des colorants sont également candidates au co-lavage, car selon cette technique, la couleur des cheveux peut être maintenue plus longtemps que si on les shampoing de manière conventionnelle.

Le résultat, selon cette tendance, est un cheveu maniable qui, sans être strictement propre, se sent propre, léger et protégé ; puisque les huiles naturelles du cuir chevelu sont préservées. Cependant, le co-lavage n’est pas recommandé pour les personnes ayant les cheveux raides et fins et le cuir chevelu gras. L’idée du co-lavage est d’espacer les lavages sans utiliser de shampoing.

Daniel Campbell, un expert en cheveux de Lush Cosmetics, est favorable au co-lavage. Pour lui, l’après-shampoing peut parfaitement remplacer l’utilisation du shampoing, puisqu’il s’agit d’un produit conçu non seulement pour apporter de la douceur à la mèche, mais aussi pour nettoyer les cheveux, mais d’une manière plus respectueuse du cuir chevelu. Selon sa position, “la pire chose que nous puissions faire est d’enlever tout le sébum de notre cuir chevelu, puisque ces huiles sont là pour protéger nos cheveux”.

Cependant, selon Isabel Márquez, directrice de la R+D+i chez Fridda Dorsch, il est nécessaire de maintenir des habitudes d’hygiène et de lavage régulières, car il existe des particules en suspension dans l’environnement telles que la poussière, la fumée et les odeurs, qui, avec la sueur et les sécrétions normales de sébum, génèrent des cheveux lourds et sales.

En ce sens, le fait de le laver uniquement avec un après-shampooing favorise l’adhésion de ces substances à la mèche, et par conséquent, les cheveux finissent par être plus sales et plus fréquents. C’est pourquoi cet expert recommande d’utiliser un shampoing, mais pas n’importe lequel : un shampoing doux, sans sulfate, qui n’agresse pas la peau.

La fréquence de lavage selon les experts

Selon le Dr Sergio Vañó, un expert professionnel du cuir chevelu, il n’y a aucune contre-indication à se laver les cheveux tous les jours ou tous les deux jours et il souligne également que c’est une saine habitude de les garder propres ; car cela élimine la séborrhée et les squames de peau morte qui s’accumulent sur le cuir chevelu. Sinon, la séborrhée génère une apparence de cheveux sales et dans le cas des personnes atteintes de dermatite, cette condition pourrait s’aggraver, c’est pourquoi le Dr Vañó conseille de se laver quotidiennement avec un shampoing doux et spécifique pour chaque cas.

De même, cet expert précise que, médicalement, il n’y a pas de relation entre le lavage fréquent des cheveux et l’alopécie ou la perte de cheveux. Enfin, il recommande que pour améliorer l’apparence des cheveux après le lavage, un bon rinçage est essentiel et pour sceller la cuticule, il est préférable de faire un dernier rinçage à l’eau froide.

D’autre part, Isabel Marquez est également favorable à un lavage fréquent ; elle conseille toutefois de le faire avec un shampoing de préférence organique et naturel. En outre, pour cet expert, la tendance des cheveux à se salir dépend principalement de la situation hormonale de chaque personne, ainsi que de son mode de vie et de son alimentation.